Les ingrédients d’une lettre de motivation remarquable! Par Laura Regouby

Exercice parfois pénible pour certains, la lettre de motivation reste pourtant l’une des étapes incontournables lors que vous postulez en tant que candidat libre sur le site d’une entreprise.

La lettre de motivation demande un véritable effort : un vague copier-coller, en changeant simplement le nom de l’entreprise ciblée, a peu de chance d’aboutir à un retour positif.

Pour faire une bonne lettre de motivation, il est d’abord important d’en comprendre toute l’importance et l’utilité :

La lettre de motivation a pour objectif d’obtenir un entretien : Dites l’essentiel, attisez la curiosité et l’attention, mais ne racontez pas toute votre vie ! En vous lisant, le recruteur doit avoir envie de vous rencontrer et d’en savoir plus sur votre parcours et vos motivations.

Mettez-vous, l’espace d’un instant, à la place du recruteur qui est inondé de CV et de lettres de motivation toute la journée : son regard s’arrêtera sur une lettre qui fera la différence, qui se distinguera des centaines d’autres lues pendant la journée.

D’où vient cette différence ? Comment se démarquer, même sans avoir des expériences hors du commun dans son CV ?

Retenez les 3 grands principes fondamentaux qui suivent, gardez les bien en tête tout au long de la rédaction de votre lettre de motivation et vous devriez vous en sortir avez une lettre qui marquera l’esprit du recruteur.

1. La cohérence : Même avec un parcours disparate et sans cohérence apparente sur le CV, la lettre de motivation est justement l’opportunité de relier vos expériences autour d’un fil conducteur. Etre cohérent professionnellement, c’est tout simplement savoir expliquer (et non pas « justifier », vous n’avez de compte à rendre à personne !) ses choix. Pourquoi ai-je choisi ce chemin à telle ou telle période de ma vie ? Trouvez votre cohérence propre ; si vous avez choisi de faire 2 ans de fac de biologie à une période donnée de votre vie, et que vous voulez aujourd’hui être journaliste, peu importe. Cela correspondait forcément à une envie, une aspiration, un moment de votre vie. Si vous vivez vraiment un choix passé comme un échec, un regret ou une honte (Par exemple : « j’ai fait 2 ans de médecine pour faire plaisir à mes parents… », « j’ai fait du droit par défaut, car je ne savais pas quoi faire d’autre … »), essayez d’en extraire les leçons tirées, ce que vous avez appris et la manière dont cela vous à fait évoluer, grandir.  Croyez-moi, une fois que vous vous l’êtes expliqué à vous-même, cela s’en ressentira au niveau de la cohérence de votre lettre de motivation, et plus tard, lors de votre entretien.

2. La sincérité : Mentir est réellement l’erreur à ne pas commettre lors d’une candidature à un poste. Si cela peut fonctionner sur le court terme, vous aurez inévitablement « l’effet boomerang » en pleine figure sur le long terme. Evitez donc, cela se retournera contre vous plus vite que vous ne le pensez. Cependant, rien ne vous empêche d’enjoliver vos expériences en les mettant en valeur du mieux que possible. Cela consiste à souligner, lors d’un stage ou d’un job qui ne vous a que très moyennement plu par exemple, ce que vous avez appris, sur vous-même comme sur l’environnement dans lequel vous avez travaillé, vos réalisations, vos conclusions, votre retour d’expérience. Retenez également que vous pouvez être sincère sans forcément tout dire et tout raconter : rien ne vous oblige à expliquer votre mauvaise entente avec votre précédent manager par exemple. Soyez vigilant quant au « quoi dire » et « comment le dire ».

3. Votre intérêt pour l’entreprise et le poste où vous candidatez : Mettez en avant votre intérêt et vos éventuelles interrogations sur le poste. Des questions pertinentes et ciblées sont certainement la meilleure preuve de votre intérêt. Soyez direct dans votre lettre : Pourquoi cette entreprise et/ou ce poste vous attire-t-il réellement ? Avant d’écrire, posez-vous la question à vous-même et répondez-y franchement, sans vous mentir. Une particularité du poste décrit dans l’annonce retient votre attention ? N’hésitez pas à vous renseigner sur ce point précis et à appuyer tel ou tel aspect dans votre lettre. 

Enfin, la marque de votre intérêt sera également mise en exergue par la forme que vous emploierez : Le ton, le vocabulaire et le style ne sera pas le même pour un stage dans un grand cabinet d’avocats que pour un poste dans une Start up qui opère dans le marketing digital. Soyez futé, adaptez-vous !

Laisser un commentaire