Les critères d’un objectif valable

Le 1er janvier, le jour de toutes les bonnes résolutions, de tous les espoirs. Qu’on le veuille ou non, on ne peut s’empêcher de faire le bilan de l’année précédente et de faire des plans pour la suivante. Combien d’entre vous se sont dit “j’arrête de fumer”, “je me mets au régime”, “je change de boulot” ? Probablement tout le monde. Combien ont tenu toutes leurs résolutions ? Probablement personne. Et c’est à ce moment-là que l’on culpabilise, que l’on se dit que l’on a aucune volonté ou que l’on est incapable de tenir ses engagements. Mais ces engagements, que l’on appelle “objectifs” en coaching, sont-ils valides ?

Voici les critères que doit avoir un objectif (je m’appuie sur l’exemple d’un objectif très répandu en ces périodes de fêtes : perdre du poids !) :

1. L’objectif est réaliste selon vous (pas selon votre entourage), vous seul êtes capable de savoir si vous pouvez réaliser cet objectif qui paraîtra irréaliste pour certains. Recherchez l’idéal mais pas l’inatteignable.

• Je veux perdre deux kilos, celà me semble réaliste et réalisable.

2. L’objectif est simple : si l’objectif est trop haut, vous risquez de trop gamberger, de dramatiser les conséquences futures et donc d’abandonner. Il vaut mieux revoir à la baisse son objectif plutôt que de l’oublier complètement.

• Je suis capable de perdre deux kilos. L’idée de perdre 10 kilos est trop impressionnant, je préfère me fixer plusieurs paliers.

3. L’objectif est cependant ambitieux: restez dans une dynamique de progrès.

• Perdre du poids est un défi ambitieux qui me permettra d’être fier de moi.

4. L’objectif est personnel: il est important que l’objectif dépende de vous et uniquement de vous.

• Je veux perdre du poids pour me sentir mieux dans mon corps et dans ma tête. Je ne me fixe pas cet objectif pour faire plaisir à mon entourage ou pour ressembler aux autres.

5. L’objectif est “écologique” : il est en adéquation avec mon environnement familial, professionnel ou social.

• Mon environnement ne m’empêche pas de réaliser mon objectif si je m’adapte au moment des repas. Je vais peut être devoir refuser une sortie au restaurant ou faire des repas différents pour mes enfants.

6. L’objectif est mesurable : précisez votre objectif. Comment saurez-vous que vous avez atteint votre objectif ?

• Mon objectif est de perdre deux kilos et pas de « perdre du poids » (l’objectif est trop vague)

7. L’objectif est limité dans le temps : combien de temps vous faut-il pour atteindre votre objectif? A quelle date votre objectif sera-t-il réalisé?

• Je me donne deux mois pour perdre ces deux kilos. Ma date limite est le 28 février 2013.

8. L’objectif est écrit et contractuel : il est prouvé que l’écrit est bien plus engageant qu’une promesse dite à l’oral. Ecrivez sur une feuille de papier votre objectif et prenez un engagement envers vous-même.

• J’écris sur une feuille :” je m’engage à perdre deux kilos d’ici deux mois soit le 28 février”.

Alors, quel est votre objectif ? Si vous n’arrivez pas à le formuler, laissez un commentaire et je vous aiderai à éclaircir votre objectif !

Laisser un commentaire