9 conseils pour vaincre la PRO-CRA-STI-NA-TION!

“Demain j’y vais”, “Je réviserai plus tard”, “Je le verrai un autre jour”… Je vous présente votre compagnon le plus fidèle, mais aussi votre pire ennemi : la PRO-CRA-STI-NA-TION !

La procrastination, du latin procrastinatio (dérivé de pro : “en avant” et de crastinus : “de demain”) est la tendance à tout remettre au lendemain.

Voilà une attitude très répandue dans nos sociétés qui demandent beaucoup, tout de suite et qui surtout, exigent la perfection.

Voilà pourquoi dans cet article, je vous donne les principales causes de la procrastination et des pistes pour y remédier.

Les principales causes :

-       La peur de l’échec : L’échec est pour certains une fatalité, un coup du sort dont on ne se relève pas, alors on ne passe pas à l’action pour éviter le résultat qu’on craint. Mais, en ne faisant rien, vous éprouvez également un sentiment d’échec. (Article précédent : « Echec, je te mate »)

-       La peur de réussir : Et oui, cela peut paraître étrange mais pourtant l’on peut s’empêcher d’agir pour éviter le succès. Car cette réussite peut décevoir des parents qui n’ont pas réussi, changer le regard que portent les autres ou encore entrainer des responsabilités dont on ne veut pas.

-       La peur de perdre le contrôle : « Je fais cette tâche si je veux ». Qu’on fasse cette tâche ou pas, c’est nous qui décidons. Parfois, exécuter quelque chose pour quelqu’un revient pour nous à perdre le contrôle.

-       Le perfectionnisme : nous préférons parfois travailler à moitié ou pas du tout afin de se dire : “Avec plus de travail, je sais que j’aurais pu faire mieux” plutôt que de prendre le risque d’avoir tout donné et d’obtenir un résultat médiocre (Selon votre vision de perfectionniste bien sûr !)

-       Le manque de confiance en soi : “Il n’est pas envisageable de commencer le travail étant données mes capacités qui sont pour moi quasi-nulles” (ici le cas d’un gros manque de confiance en soi). Mais notez la différence entre ce que l’on se croit capable de faire et ce qu’on est REELLEMENT capable de faire. Croyez-moi, vous serez surpris !

 

Maintenant, quelques conseils pour faire un pied de nez à cette procrastination :

  • Donnez-vous un délais, une date précise pour effectuer le travail.
  • Accordez-vous une récompense ou un petit plaisir une fois le travail fini.
  • Divisez votre tâche en sous tâches pour rendre le travail moins impressionnant et plus accessible.
  • Commencez par ce qui vous enchante le moins et le pire sera passé plus vite !
  • Relâchez la pression : faites du mieux que vous pouvez sans viser la perfection.
  • Faites une liste des tâches à effectuer avec le degrés de priorité (Urgent, pour aujourd’hui, fin de semaine, fin du mois). Faites les choses ONE BY ONE !
  • Définissez bien votre objectif : de cette manière, l’objectif sera à votre portée, et donc atteignable. (Article précédent : »Les critères d’un objectif valable« )
  • Créer un environnement favorable pour augmenter votre concentration et diminuer tous les parasites : on se déconnecte de Facebook, LinkedIn, Twitter et on met son portable en silencieux.
Vous pouvez maintenant dire au revoir à la procrastination !

 

Laisser un commentaire